Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Alizés - Puig Immobilier, Agence immobilière SETE 34200

Sète : faut-il accepter de négocier le prix de vente de son appartement ?

Publiée le 28/09/2019

 

 

Même si votre appartement mis en vente ne recèle ni défaut ni vice, il y a de fortes probabilités que l’acquéreur potentiel tente d’en négocier le prix. Dans ce cas, quelle est votre marge de manœuvre et à quels pièges devez-vous vous attendre ?

Une négociation probable.

Qu’il s’agisse d’habitudes culturelles ou de la volonté de réaliser absolument une bonne affaire, sans compter le marasme économique conjoncturel, il n’est pas rare qu’un acquéreur putatif essaie de discuter le prix de vente de votre appartement. L’idée majeure s’incarnant dans le proverbe qui veut que « qui ne risque rien, n’a rien » (que nos amis anglo-saxons ont complété par « qui risque tout, perd tout ») ! Quoi qu’il en soit, et même si vous avez estimé le prix de vente de votre appartement avec toutes les précautions requises, il y a fort peu de chances que vous échappiez à une tentative de marchandage.

Un art difficile…

Seulement voilà, la négociation d’un prix, quel qu’il soit, est un art complexe que maîtrisent peu de gens, faute de pratique. Facteurs émotionnels, manque de patience, persévérance mise à mal, discours mal préparé, sont autant d’obstacles souvent infranchissables par le commun des mortels. Aussi, à moins que vous ne vous sentiez de taille à affronter tous les palabres et autres pourparlers d’une personne intéressée mais surtout décidée à diminuer le tarif affiché quitte à user et à abuser de votre longanimité, il est parfois plus sage de déléguer cette tâche ardue à un professionnel habitué à ces tractations délicates.

De bonnes raisons, assurément !

En règle générale, l’acquéreur soucieux de parlementer mettra en œuvre les mêmes raisonnements : l’évolution du marché immobilier local, le nombre de semaines ou de mois de mise en vente de votre appartement, les éventuels points faibles du logement, des travaux à exécuter, le soi-disant prix définitif et conclu de biens similaires dans votre quartier vendus récemment… Autant de (bonnes ?) raisons de faire baisser vos prétentions que ne manquera pas d'avancer le visiteur séduit par votre demeure.

Vendre son appartement avec une vraie tranquillité d’esprit.

De surcroît, si vous avez vous-même procédé aux visites et avez longuement discuté avec les acquéreurs potentiels, vous avez certainement laissé échapper des arguments qui pourront se retourner contre vous : votre hâte à conclure cette transaction, une procédure de divorce en cours, une mutation professionnelle prochaine, des confidences qui risquent de se muer en armes redoutables de négociation pour votre interlocuteur. Confier cette discussion à un agent immobilier vous assurera tranquillité d’esprit et assurance d’un prix habilement débattu et pour lequel, quoi qu’il en soit, vous aurez le dernier mot mais cette fois sereinement, sans la pression de votre interlocuteur et nanti du conseil avisé de l'expert en charge de la vente de votre appartement.

Un professionnel attentif à préserver vos intérêts.

Et ne pensez pas un seul instant que proposer son appartement à vendre à un montant exagéré vous laissera une marge de manœuvre pour, précisément, négocier ! En effet, un bien immobilier surestimé n’attirera aucun acquéreur potentiel et vous n’aurez même pas l’opportunité de débattre de quoi que ce soit en l'absence de contradicteur ! Faites confiance à l’évaluation de votre conseiller CENTURY 21 Alizés - Puig Immobilier qui saura parfaitement déterminer le juste prix de votre appartement mais aussi débattre âprement avec l’acheteur intéressé afin de préserver vos intérêts.

Notre actualité